Rejoignez la communauté :
  • tweetter
  • mail

UNESCO

La promotion de la diversité culturelle et du dialogue interculturel, des sciences sociales et humaines, de l’éducation pour tous, de la liberté d’expression, de l’accès à l’information et à la connaissance pour le développement de sociétés du savoir sont au cœur du travail de l’UNESCO.

Mais il n’est pas possible d’y parvenir sans un engagement large et international en faveur du maintien du multilinguisme et de la diversité linguistique, y compris la préservation des langues menacées, ainsi que de l’égalité d’accès à l’information et à la connaissance.

Pour respecter l’engagement de l’Agenda 2030 pour le développement durable de ” ne laisser personne de côté “, il est essentiel de s’assurer que les voix et les priorités des peuples autochtones soient entendues. L’UNESCO place les besoins des peuples autochtones parmi ses domaines d’intervention prioritaires. Pour plus d’informations sur les peuples autochtones, veuillez consulter la page web.

C’est sur la base de sa connaissance de ces questions et de sa grande expérience dans l’organisation en 2019 de l’Année internationale des langues que l’UNESCO a été invitée à diriger les préparatifs de l’IDIL2022-2032. Afin de garantir une approche multidisciplinaire et transversale de l’organisation de la Décennie internationale, l’UNESCO a mis en place une structure interne – l’Équipe spéciale intersectorielle de l’UNESCO (ITT4IDIL) qui tiendra compte des perspectives et des activités de tous les secteurs du programme.